MusiquesVidéoVinylesWeb

Monsieur Vinyl en immersion à la Médiathèque Musicale de Paris

Il y a de nombreuses chaines youtube autour du vinyle, tous les styles, des plus amateurs aux plus professionnelles. Mais toujours avec la même passion. La chaine de Monsieur Vinyl est celle d’un passionné. Il me semble d’ailleurs, enfin il me semblait, en avoir parlé sur ce blog, mais je ne retourne plus l’article. Va savoir ce qu’il a pu lui arriver. Pas bien grave, je répare ça, avec aujourd’hui un lien vers sa dernière vidéo, dans laquelle il explore la Médiathèque Musicale de Paris et sa collection de vinyles. Le guide, Damine, un des « conservateurs » nous fait découvrir à travers l’œil de la caméra de Monsieur Vinyl les trésors de la collection. Et c’est parfois surprenant, parfois ça fait envie.

Un trésor sans doute méconnu de la capitale, à découvrir, surtout qu’il est possible d’y aller en visiteur libre, d’y écouter des disques (vinyles, CD) et même d’en emprunter.

Bref, bon visionnage, soit directement sur la page, soit en allant sur sa chaine.

La vidéo sur la chaine de Monsieur Vinyl

2 réflexions au sujet de « Monsieur Vinyl en immersion à la Médiathèque Musicale de Paris »

  1. Ça me rappelle les médiathèques que je fréquentais quand j’étais ado… Enorme stock de vinyles, en effet, qu’on pouvait emprunter par « lot » de 4 ou 5 à chaque visite, mais certains étaient dans un état assez déplorable malgré les soins du personnel, qui les nettoyaient et les vérifiaient après chaque emprunt… Certains emprunteurs devaient labourer les sillons à la charrue… Pour le coup, les prêts de CD, c’est nettement moins traumatisant pour l’objet musical !!!

    1. Je n’ai jamais emprunté de vinyles en médiathèque. Des CD oui, à celle d’Aix en Provence. En revanche il m’est arrivé d’acheter en vide-greniers des vinyles avec des tampons de médiathèques, et par chance en bon état !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.