Livres

Rock et SF

2 livres lu récemment. Regroupés par Folio dans une « collection  » (le terme est sans aucun doute plus marketing que significatif, mais bon, ça marche, je suis tombe dans le piège) Rock & SF !

twist Le temps du Twist de Joël Houssin nous propulse dans une fin de XXI° siècle sinistre. Ce livre de Joël Houssin, initialement édité en 1990, est un véritable concentré de drogue, sex et rock’n’roll.

Dans un futur déprimant livré aux zombies, avec l’alcoolisme comme seul espoir de survie, Antonin Hofa fête minablement ses seize ans. Au menu : dépucelage et suicide, dans cet ordre si possible.

Mais voilà, tout ne se passe pas comme prévu, un Hacker désespéré, un Loup Garou séduisant et dangereux, une Buick décapotable qui voyage dans le temps, et surtout un Androïde religieux intégriste, et c’est le bordel. Et le bordel, c’est que le passé n’est pas celui qu’il devrait être. Parce que, dans ce passé, celui d’avant les zombies et les virus, Led Zeppelin n’existe pas… Que Jimmy Page n’est pas le guitariste fabuleux qui va faire de Led Zeppelin «l’inventeur» du Hard Rock ! Et ça, c’est la grosse cata. Et bien sur, dans tout voyage temporel : paradoxe, tentatives de remettre le temps sur les rails, et surtout, faire que Led Zeppelin existe. Et ça ne sera pas simple.

L’écriture de Houssin est directe, sans fioritures, percutante, comme du bon rock’n’roll. Elle colle parfaitement au sujet, à l’atmosphère du roman. Le livre se lit très vite, les surprises font qu’il est difficile de décrocher… Et puis merde quand même, Jimmy Page, sans sa guitare !!! Non, c’est impossible… L’avantage de la SF, du voyage dans le temps, c’est que tout peut arriver !

fuguesFugues de Lewis Shiner, c’est un autre calibre. Autant le roman de Houssin est excellent, mais presque classique, autant celui de Lewis Shiner nous embarque dans un univers littéraire assez exceptionnel. Il faut de toute manière, ne pas être allergique au Rock, sinon, le livre va perdre une grande partie de sa saveur. Et quelque part, la SF est ici un prétexte, un fil ténu. Ce fil accompagne Ray Shackleford, modeste réparateur de Hi-Fi, dont la vie se délite petit à petit. C’est la mort brutale d’un père qu’il déteste qui va faire basculer sa vie, et surtout la découverte d’un don singulier : le pouvoir de se projeter dans l’univers de ses artistes et groupes de rock favoris, et d’enregistrer des versions inédites de leurs chansons.

Et nous allons suivre Ray sur les pas de Jim Morrison et de l’album jamais enregistré Celebration of The Lizard, avec Brian Wilson qui va enfin enregistrer le chef-d’œuvre des Beach Boys, Smiles, et Jimi Hendrix

On sens dans ce livre, que Lewis Shiner maitrise parfaitement son univers. Et c’est la musique, au travers du portrait sensible, et humaniste de Ray, qui va permettre à celui-ci de retrouver un sens à sa vie.

Et la musique n’est pas qu’un prétexte. Elle nous ouvre les portes du rêve, celui qu’on a tous. Qui n’a jamais rêvé que Jimi Hendrix survive à ce somnifère de trop, et à ses ambulanciers incompétents qu’il l’ont laissé mourir. Qui n’a jamais rêvé à l’album qu’il devait faire avec Miles Davis, et qui aurait donné un autre sens à sa musique…

Et qui n’a jamais rêvé de suivre Jim Morrison dans sa folie créatrice !

J’en ai rêvé, et Lewis Shiner l’a fait, dans ce beau roman.

Ce livre respire le respect pour ces artistes, et leurs musiques, pour notre histoire culturelle !

Les deux livres, celui de Joël Houssin (paru en 1990), et celui de Lewis Shiner (1993), sont accompagnés de 3 autres livres sous la même étiquette Rock & SF.

Alternative Rock, un collectif de nouvelles
Jean Marc Ligny – La mort peut danser
GRR Martin – Armageddon Rag 

 

2 réflexions au sujet de « Rock et SF »

N’hésitez pas à laisser un commentaire…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.