Un album, Out To Lunch, Eric Dolphy, Free Jazz !

Hier en fin d’après-midi, je vais récupérer ma Moto Guzzi. Je l’avais laissé dans le garage de ma maman, pendant que des travaux d’isolation assez salissants se faisaient dans le garage des deux roues de mon immeuble. Le voisin avait lui laissé sa Harley Davidson chez un ami ! Bref, elle n’avait pas roulé depuis presque 3 semaines, et bien sur la batterie n’a pas apprécié ! résultat, pas de démarrage. Donc, je la laisse en charge (j’ai un chargeur portable acheté il y a déjà quelques années à Aldi, et il m’a sauvé la mise plus d’une fois. Bon, pourquoi je raconte tout ça ? Ah oui, ce matin, je retourne donc jusqu’au garage et croise les doigts pour qu’elle (la moto) démarre. Et hop, ça baigne, petite pression sur le démarreur, elle tourne comme un horloge, même à froid.

Bref, j’enfile la blouson, le casque et je part faire une petite virée, histoire de bien réveiller la batterie. 30 petits KM et je repasse en ville, et je vois que mon disquaire est ouvert ! Ah, ben voilà, c’est pour ça que je déblatère depuis tout à l’heure sur les soucis de batterie de ma Moto Guzzi ! Tiens, d’ailleurs en me garant à coté du disquaire (à quelques mètres de la place de la Mairie (d’Aix en Provence), un passant me demande si elle n’est pas à vendre. « Non monsieur » 🙂 « Elle est très belle en tout cas » et moi « Merci » ! Donc, je vais chez Sylvain, le Disquaire et je m’achète le Eric DolphyOut To Lunch, réédition Blue Note US de 2007. Fichue moto et sa batterie capricieuse !


N’hésitez pas à laisser un commentaire…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :