Blues & JazzMusiquesPop - Rock & FolkVinyles

Foire musicale de Marseille, entre plaisir et frustration !

Retour en fin de matinée de la Foire « Musicale » de Marseille !

Entre plaisir et frustration.

Le plaisir de « chiner » à nouveau, après cette trêve hivernale (qui va encore durer), le plaisir de revoir des confrères de « chasse » en vide-greniers, le plaisir d’avoir fait le trajet avec un ami, Jean-Pierre, lui aussi rencontré en vide-greniers ! Et le plaisir de voir tous ces disques, et de fouiller dans les bacs !

La frustration devant les prix parfois abusifs, ou exagérés (par exemple le Under The Red Sky de Bob Dylan à 20€, alors que le pressage (identique) européen se trouve à moins de 10€ sur Discogs, le Shot Of Love du même Dylan à 25€, alors que je l’ai trouvé à 5€ il y a deux ans sur cette même foire aux disques. La frustration devant les stands, ne sachant pas vraiment comment commencer les fouilles, trop de choix va tuer le choix en fait ! C’est un peu le paradoxe, mon paradoxe. je me trouve souvent frustré quand les vide-greniers indigents se succèdent, et j’ai aussi des frustrations dans ce genre de foires aux disques. Jamais content le mec ! La frustration de ne pas avoir le budget pour vraiment me faire plaisir ! Parfois dans les bacs, un disque qui fait vibrer mes synapses et celle-ci qui se rétractent quand le voit le prix sur la pochette, 30, 40 et bien plus encore (le même Manset à 40€ dans un bac, et 70 dans un autre bac, et en même temps, ce sont les prix annoncés sur Discogs) !

Une petite frustration de voir que les bacs à 3, 5 et 6€ étaient moins bien garnis que d’ordinaire, et que comme souvent, il faut faire attention à l’état des disques. mais, ça, c’est comme dans les cartons des vide-greniers, donc la force de l’habitude revient vite.

Et puis le plaisir de se faire plaisir quand même avec quelques petites trouvailles sympathiques, et même carrément excellentes. Et puis la frustration, comme toujours de faire des choix, et les regrets, sur le chemin du retour de ne pas avoir embarqué tel ou tel disque. mais c’est comme ça !

Nettoyage avant écoute !

Je viens de nettoyer les 5 disques rapportés, et en fait, le plaisir est bien là ! Il me tarde de pouvoir les poser sur la platine. Pour être parfaitement précis, j’ai acheté 4 disques, 4 fois 5€, et le cinquième disque est issu d’un échange avec Jean-Pierre.

La photo !

  • MC5 / Kick Out The Jams ! Il était temps que je le trouve à un tarif décent ! Bon, l’album est un peu fatigué, mais je suis certain qu’il va passer sans problèmes.
  • John Coltrane / The Paris Concert. 1963, un concert exceptionnel du quartet emblématique de John Coltrane !
  • Jean Pierre Ferland / jaune. Chanteur Québécois et un chouette album « concept » entre rock (presque) progressif et envolées textuelles à la Léo Ferré. Très intéressant.
    • Petit ajout, j’ai trouvé dans l’album de Ferland un 45T de Sting. Pas grave 😀
  • The Mighty Lemon Drops / The Janice Long Session. Pop anglaise
  • Cocteau Twins / Treasure (celui là, c’est l’échange avec Jean-Pierre), une musique intemporelle, et la voix absolument singulière de Liz Frazer.

Bref, finalement, une récolte plutôt sympathique.

4 réflexions au sujet de « Foire musicale de Marseille, entre plaisir et frustration ! »

    1. Éternel débat en effet de la qualité du son du vinyle ! Mais ce n’est pas l’intérêt principal quand même. D’autant que les vinyles récents sont souvent issus de source numériques (les nouveautés et les rééditions) et donc n’ont pas le « grain » du son analogique !

      Bref, la supériorité du son du vinyle, c’est un truc totalement subjectif. Certains vinyles sonnent mieux que certains CD et inversement. Et puis à nos âges, nos oreilles ne sont pas aussi performantes qu’à 20 ans 😀

      Reste le plaisir de l’objet, de la chine en vide-greniers et ça c’est quand même le plus important !

N’hésitez pas à laisser un commentaire…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.