Discogs !!!

Il ne faut pas mentir, tout collectionneur de vinyles utilise Discogs, moi le premier ! Déjà j’y répertorie ma collection et mes achats au fur et à mesure. Et c’est ici : https://www.discogs.com/fr/user/Mistermojo/collection
20 ans que ce site existe et il a changé beaucoup de chose pour les collectionneurs, les vendeurs et hélas les spéculateurs !

Il m’arrive donc de consulter l’application Discogs en vide-greniers ou ressourcerie pour me faire une idée du style d’un album qui m’intrigue et que je ne connais pas, il m’arrive aussi d’écouter un titre ! Mais pendant pas mal d’années, je n’avais pas besoin de Discogs pour me décider à acheter tel ou tel album. En revanche, je ne le fais jamais chez mon (ou mes) disquaires, question de principe. Et pour vous démontrer la « perversité » de ce site (très utile au demeurant), un article qui résume parfaitement la situation.

Bonne lecture

4 commentaires sur “Discogs !!!

  1. Discogs, c’est intéressant en effet pour retrouver certaines informations, quant aux différentes éditions d’un enregistrement, et ça permet de voir les différentes éditions originales selon les pays, y compris au niveau de la pochette, ce qui est toujours intéressant.
    Dommage qu’ils n’apportent pas des infos par rapport à la qualité du pressage original : les pressages soviétiques et américains étaient en général médiocres, et très inférieurs aux pressages européens et, surtout, japonais.
    Quant au comportement de certains face aux prix, c’est très humain après tout, et la logique de l’acheteur n’est pas forcément celle du vendeur : l’un cherche à s’appauvrir le moins possible, l’autre à s’enrichir le plus possible 😉 !

    1. Bien sur que c’est humain ! Mais bon, pour avoir vu ça chez mon disquaire à Aix en Provence, je trouve cette attitude plutôt déplacée ! Ne pas oublier, comme tu dis, que Discogs ne renseigne pas sur la qualité du pressage. Et puis, commander sur le net implique des frais de port qui peuvent être conséquents ! Je vois assez régulièrement des albums intéressants à 4 ou 5 euros, mais qui viennent des USA et auxquels il faut rajouter parfois jusqu’à 20 ou 30 euros de frais de port ! Ça relativise la bonne affaire !

    1. Alors, il y a bien une fonction d’export des données ! Donc pas de souci de ce coté ! Et puis, je suis un gars précautionneux, j’ai une base de données sur Libre Office (et cette base de données est pour le moment plus complète que celle que je constitue sur Discogs, puis ue plus ancienne, et que je n’ai pas encore tout ajouté sur Discogs. Donc, pas d’inquiétude 🙂

N’hésitez pas à laisser un commentaire…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :