Élection piège à… ?

La fin de la phrase, tout le monde la connaît. Mais pourtant, est-ce bien vrai ? Quant on voit que dans certaines contrées, le fusil d’assaut, le couteau d’égorgeur a remplacé le bulletin de vote. Que dans d’autres pays, les opposants tombent tous malades, victimes d’une mystérieuse épidémie appelée « assassinat », et que même dans notre pays démocratique (encore ?) certains décident ce que nous devons penser, lire, dessiner, être, à coup de kalachnikov.

Alors, comme sur la dernière Une de Charlie Hebdo :

unecharlie

%d blogueurs aiment cette page :