MusiquesPop - Rock & FolkSur ma platine…Vinyles

Les deux derniers disques…

Pas de vide-greniers en cette saison, trop chaud, trop peu de manifestations. Et comme l’année 2018 bien entamée n’a pas été synonyme de récoltes exceptionnelles (il se pourrait même qu’un CD figure dans mon Top10 en fin d’année), le mois d’août  a de fortes probabilités d’être encore pire. Heureusement, il y a les petites conventions vinyles à Aix en Provence.

Donc ce lundi 6 août, 10 euros en poche, mission me faire plaisir pour cette modique somme. Donc oublions les bootlegs hors de prix, les « nouveautés » ou rééditons luxueuses. Et direction les bacs à prix modestes. 

Sur deux stands différents, 5 euros pièces, deux artistes très différents. J’ai d’ailleurs évoqué ces deux là sur mon blog.

[Playing Guitar] Pierre Bensusan
Pierre Bensusan

L’album de Pierre Bensusan, son premier, navigue entre folk « moderne » et  « revisitation » de titres « traditionnels » du folk français. Très beau disque, d’un guitariste déjà exceptionnel. Trouvé pour 5€ donc, sur le stand d’un collectionneur (non professionnel) qui vendait quelques albums de sa propre collection. J’avoue être admiratif, je me dis chaque jour que je devrais faire un tri, et je reporte toujours au lendemain les choix à faire, chaque jour… Il avait de biens belles pièces dans ces bacs, j’espère qu’il en aura vendu beaucoup aux amateurs présents.

Steve Earle, Hardcore Troubadour !
Steve Earle

Le second album, Steve Earle, sur le stand d’un vendeur pro, venu de l’Italie toute proche. Ça faisait quelques temps qu’il n’était pas venu sur Aix d’ailleurs. Des belles pièces sur son stand aussi, des prix très raisonnables et deux gros bacs avec des disques à 5€. Et j’aurais pu en sortir une bonne dizaine. Mais la mission était presque terminée, il ne me restait que 5€ dans le portefeuille. J’ai donc parcouru les bacs, gardant en mémoire tel ou tel album, loupant quelques disques sortis devant moi par un voisin de fouille (et le plus amusant, je venais d’acheter chez lui le Bensusan). Et comme j’avais décidé que ça serait le coup de cœur qui devrait emporter la décision, l’avant dernier album fut celui de Steve Earle.

Voilà pour cette dernière récolte, modeste certes, économique surtout et de la bonne musique en écoute. Et des disques quasiment neuf pour ne rien gâcher du plaisir !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.