Microcultures – Bertrand Betsch, La vie apprivoisée.

Bertrand Betsch est un artisan… Il cisèle ses mélodies et ses textes à la main, avant de les porter à nos oreilles…

J’ai découvert son univers avec l’album Pas de bras, pas de chocolat, et puis avec La chaleur humaine. Des textes subtils, parfois cyniques, souvent tendres. Mais un bel univers. Son dernier album (j’en parle iciLa nuit nous appartient est aussi très beau, sans doute plus sombre.
Bertrand Betsch est un artiste rare, à la radio, à la télévision (les artistes sont d’ailleurs rares à la télévision, non ?). Il est de la race des Dominique A, Françoiz Breut. Autant dire, un oiseau rare.

Je ne suis pas un spécialiste de la chanson française, alors la nouvelle scène, j’avoue ne pas vraiment connaitre. Ma came musicale, c’est le Blues, Bob Dylan, la pop anglaise des années 70, la soul et Otis Redding (par exemple), John Coltrane et bien d’autres.
Pour les artistes français, il y a Manset – incontournable – Jacques Higelin aussi, Jean Louis Murat et d’autres oiseaux rares comme Autour de Lucie et bien sur Dominique A et Bertrand Betsch.
Je sais, mes gouts sont guidés par mon histoire personnelle, par mon âge, et par mes chines, les vide-greniers et surtout le format disque vinyle. Alors, cela me permets de me lancer, d’acheter sans risque des trucs que je n’aurais sans doute jamais pensé écouter avant… Mais j’ai découvert des voix et des sons exceptionnels.

Mais Bertrand Betsch, en vinyle, y’a pas. Alors il faut bien acheter les CD (pour tout dire, il y a fort longtemps que je ne télécharge plus, par choix, par respect pour les artistes comme Bertrand qui doivent pouvoir exister, et un artiste, un chanteur n’existe que parce qu’il y a des gens qui l’entendent, qui l’écoutent).

Alors aujourd’hui, j’ai fait un choix, celui de le soutenir dans la réalisation de son prochain album.

Bertrand Betsch – La vie apprivoisée

Je suis donc devenu un microcultivateur ;-), pas grand chose, mais une petite pierre dans le projet de cet album à venir… Alors, je vous encourage à faire un tour sur le lien ci-dessus, à écouter les 3 titres en démo, et si vous êtes séduits, d’apporter aussi votre petite pierre à l’édifice.

Après, je peux parfaitement comprendre que ça ne soit pas votre came musicale. Mes gouts sont parfaitement éclectiques, de plus en plus, et si vous prenez le temps de vous balader sur mon blog, il est assez facile de s’en rendre compte. Alors voilà, essayez Bertrand Betsch. Si vous n’êtes pas satisfaits, ben, je ne vous rembourse pas quand même !

 

 

4 commentaires sur “Microcultures – Bertrand Betsch, La vie apprivoisée.

    1. J’ai vraiment de la tendresse pour cet artiste… Belle chanson en effet, c’est celle-là qui m’a donné envie d’aller plus loin…

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :