MusiquesPop - Rock & FolkSur ma platine…Vinyles

musiK et autres considérations…

C’est la lettre K qui s’impose.

Déjà parce-que j’en arrive à cette lettre de l’alphabet dans la ré-exploration musiKale de ma vinylethèque, et que je vais donc suivre la suggestion de l’ami Diablotin avec un peu de la classe British des Kinks et de la techno pionnière de Kraftwerk. Mais avant, j’en ai posé sur la platine des disques. Entre la pop acoustique et douce de Chris Bailey — pourtant l’ancien chanteur des Punks de The Saints, les remix de l’œuvre de Steve Reich par des DJ de la scène techno/dance new-yorkaise — album vraiment excellent, et le punk Hardcore des Dead Kennedys, sans oublier Henry Cow et son avant garde jazz-progressive, il y avait de quoi vous en mettre plein les oreilles. D’ailleurs, je vous recommande un petit saut de puce ici, avec un petit lien encore valable.

Donc, The Kinks et un simple extrait avec une chanson emblématique et Kraftwerk avec un extrait de l’album Ralf & Florian.
L’autre jour, je me faisais une petite réflexion au sujet de Kraftwerk, pionniers de la musique techno. Parce que, des pionniers il y en a, de cette musique. Entre Tangerine Dream, Klaus Schulze, Can, Neu!, le français Zanov, Robert Schröder, et en remontant même à Pierre Henry, et un poil plus loin avec les pionniers de l’électro acoustique de l’IRCAM, et même encore plus loin. Mais bon, je ne suis pas historien de la musique. En fait il y a eu, à la fin des années 60-début 70 un véritable renouveau de cette musique, et c’est l’apparition du synthétiseur Moog qui en est le déclencheur. Tiens, je n’ai pas cité Jean-Michel Jarre. En fait, je ne sais pas pourquoi, mais je n’arrive pas à le considérer comme un pionnier, mais plutôt comme un suiveur — bref, je n’aime pas spécialement JMJ !

Enfin, tout ça pour vous faire écouter :

Pochette album Kraftwerk Ralf & FlorianCompilation The Kinks - Lola

7 réflexions au sujet de « musiK et autres considérations… »

    1. Autant le You Really Got Me des Kinks peut préfigurer le hard rock, ça pas de souci, je comprends, autant j’ai du mal à comprendre le parallèle entre Van Halen et Kraftwerk ?

      Ou alors l’instrumental Kraftwerk/Van Halen et le Kinks/Van Halen à la suite ? On peut voir ça comme ça !

N’hésitez pas à laisser un commentaire…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.