[Sur la Platine] Léna Lesca

Une fouille habituelle dans les 3 bacs de vinyles de la Ressourcerie, une pochette pas forcément remarquable, un nom inconnu, une illustration de pochette au verso qui attire forcément l’œil, les titres des chansons qui interpellent, il n’en faut pas plus pour attiser ma curiosité.

Autant le dire, je ne connaissais absolument pas Léna Lesca ! Je découvre même qu’elle semble toujours active si j’en crois sa page Facebook. Difficile d’en dire plus sans avoir beaucoup plus d’informations. Juste parler de cet album autoproduit par l’artiste. Elle y chante/dit ses textes/poèmes en étant accompagné par un ensemble de musiciens français de Free Jazz. Et ça donne un album fort. Fort musicalement, impressionnant au niveau des textes très engagés (on pense parfois à une Colette Magny). Ce qui est émouvant dans le disque que j’ai déniché, c’est de trouver dans la pochette des flyers et les photocopies des textes dactylographiés. Avec même des annotations de l’artiste, sur les tarifs de ses spectacles, avec son adresse – elle habitait (habite encore ?) dans le Vaucluse à coté d’Apt.

Une belle surprise musicale et poétique. En revanche, difficile d’en trouver des extraits sur le net. Je n’ai trouvé qu’un extrait, plutôt saisissant tiré d’une compilation (https://www.discogs.com/fr/Various-Par-Les-Damnées-De-La-Terre-Des-Voix-De-Luttes-1969-1988/release/12543787), compilation à découvrir également.

2 commentaires sur “[Sur la Platine] Léna Lesca

  1. Dans ce genre déclamatoire alla francese, je crois que je préfère encore Lully, qui, pourtant, est loin d’être mon compositeur préféré 😉 ! Les paroles, cependant, y sont moins glaçantes…

    1. On reste assez loin de Lully mine de rien ! Après, le seul extrait de cet album que j’ai déniché n’est pas le plus joyeux en effet. Et puis, question de contexte, l’album datant de 1978, la pleine période des dictatures militaires en Amérique du Sud explique sans doute le texte. En tout cas, musicalement et textuellement un excellent surprise et belle découverte pour moi.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :