MusiquesPop - Rock & FolkSur ma platine…Vinyles

The Road to Hell…

Sombre et introspectif. Le titre de l’album est de toute manière une indication sans fioritures. Chris REA, avant la sortie de cet album, plus connu pour une pop bien léchée, pour sa « belle gueule » qui plaisait aux « ménagères de 50 ans » et aux TOP FM, même si l’album précédent avait amorcé un virage qualitatif ! Et puis est arrivé ce The Road to Hell, album énorme à tout point de vue. Le son, les mélodies, la noirceur, la voix rocailleuse de Chris REA, les guitares imparables. Et les titres de cet album qui s’enchainent, sans aucun moment de faiblesse. Ça commence très fort, une intro inquiétante, et ce Road to hell, qui évoque la mère disparue et les souvenirs d’un enfant, de Chris REA lui même.

Je pourrais citer chaque chanson, Looking for a rainbow, qui clôture la face A de l’album, sur l’esprit des pionniers, Your warm and tender love sur l’amour d’une mère. Et la conclusion avec Tell me there’s a heaven, chanson en réponse à sa petite fille qui lui demande ce qu’est la mort et la souffrance. Sublime, juste sublime.

5 réflexions au sujet de « The Road to Hell… »

  1. Il me souvient que « Josephine » avait cartonné dans les charts dans les années 80 -de mémoire-, et que c’était une chanson plutôt bien balancée, mais, sinon, je ne connais rien de cet artiste. Mais les guitares rageuses, ça m’a toujours attiré, m’en vais chercher à en savoir plus !

    1. Guitares rageuses, le mot est peut-être un peu fort ! En tout cas dans cet albums, le son de la guitare brille de milles feux ! Après, je ne connaissais pas vraiment Chris REA, juste de nom et d’une réputation de tubes bien fichus ! Mais cet album est franchement très bon !

      PS : bien mieux que le Cock Robin qui m’a laissé de marbre !

  2. Je suis bien d’accord, très bel album, mais je suis un inconditionnel de Chris Réa

    Pas trop d’accord pour sa « belle gueule », mais je pense que c’est plutôt sa voix grave qui plait à Mesdames….

    Les albums Shamrock Diaries et Dancing With Strangers se laissent aussi écouter avec plaisir

    1. Bon, j’avoue, j’ai toujours délaissé Chris REA en vide-greniers, mais je vais approfondir ses autres albums. Pour la « belle gueule », c’est juste une figure de style. :-p

N’hésitez pas à laisser un commentaire…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.