MusiquesPop - Rock & FolkSur ma platine…VidéoVinyles

Un nouveau Dylan sur la platine

Dylan & The Dead

Mon passage à la Fnac ce samedi 30 novembre au matin (je demande pardon à mon disquaire… mea culpa 3 fois) !!! J’arrive à l’ouverture, il fait froid, mais la balade en moto a revigoré mes neurones.
Je file donc vers le rayon musique > vinyles > à partir de 10€ > lettre D > et donc, suspens insoutenable > je passe vite fait les premiers artistes, deux albums des Doors que j’ai déjà, les Doobie Brothers, d’autres trucs et j’arrive à Dylan. Bon, celui là, j’ai, ceux-la aussi, celui-là aussi, mince, celui là aussi, zut encore raté, j’ai aussi celui-là, j’en suis bien à 12 albums, et le dernier arrive !!!!! Alléluia ! La messe est dite, encore pardon à mon disquaire !!!!! Je n’ai rien regardé d’autre, 10€ pour l’album, dépense rapide et raisonnable. Dylan vaut bien une messe à la Fnac.

Sur la platine…

il est passé sur la platine !J’ai retrouvé dans un Hors-série des Inrocks (qui date de 2007) la critique de cet album. Enfin, critique, si on peut dire. je vous la cite.
Courte, expédiée et franchement imbécile.
Dylan & The Dead (Live)Un album live bien laid, honteux aussi bien pour Bob Dylan que pour le Grateful Dead. On s’ennuie. JS
Je ne sais pas qui est ce JS, mais bon, on va l’oublier.Mon sentiment à l’écoute de cet album ? Ce qui est certain, c’est que Dylan a fait sans aucun doute de bien meilleurs concerts et de bien meilleurs albums Live. Mais personnellement je ne me suis pas ennuyé du tout ! L’album est même trop court je trouve ! Mais les versions de I want you et All Along the Watchtower sont plutôt bonnes. bref, un bon disque, pas le meilleur, mais pas du tout indigne !
PS : J’ai mis à jour la page web de ma collection Dylan (à voir sur l’article ici : http://joseph-isola.info/Sardequin/bob-dylan-collection/


2 réflexions au sujet de « Un nouveau Dylan sur la platine »

  1. C’est ton disquaire qui devrait te demander pardon de ne pas pouvoir te proposer ce que tu cherches 😉 ! C’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à acheter assez régulièrement en boutique à l’étranger ou en ligne : me voir répondre par le(s) vendeur(s) de la Fnac, lorsque je cherchais quelque chose d’un peu spécial : « Ça n’existe pas », alors même que je savais tout-à-fait que ça existait, mais qu’ils ne voulaient pas le commander. Feu mon disquaire français ne faisait pas tant de difficultés.

    1. Le problème, c’est que mon disquaire indépendant n’a pas accès à ces rééditions à 10 ou 15€. Les grandes enseignes comme la Fnac ou Cultura se les réservent . Et pour ce qui est des disques « pointus », la Fnac ou Cultura n’a rien à proposer. Les « vendeurs » de ces enseignes sont des « pousses cartons » pour remplir les rayons. Mais pour le conseil, pour la découverte, tu peux te brosser.
      C’est chez mon disquaire que j’ai acheté quelques disques un peu pointus (le Jacques Thollot par exemple), pas à la Fnac !

      Et il me semble qu’à Strasbourg, il y a des disquaires à nouveau (ou toujours), mais ils ont certainement du se spécialiser pour arriver à s’en sortir.

N’hésitez pas à laisser un commentaire…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.