Le compte rendu du week-end…

Un week-end de vide-greniers, déjà parce que nous avons fait 2 jours de ventes dans un gros vide-greniers Aixois. Parce que j’en ai donc profité pour chiner samedi et dimanche. J’ai même vendu ce dimanche 9 disques (des doublons, et des trucs que je n’avais pas envie de garder. Bon, il en reste 7 que j’aurais voulu vraiment voir partir aussi, mais bon, une prochaine fois par miracle…). Résultat des courses j’ai, avec cette petite vente, récupéré ce que j’ai dépensé aujourd’hui pour acheter des disques.

Il y aurait des choses à raconter sur la faune qui fréquente ces lieux… Des gens bizarres, des pénibles, des qui marchandent même à 1€… Peut-être dans un prochain article.

Donc, hier, j’ai chiné sur place. Et même en arrivant tôt le matin, tous mes concurrents étaient déjà présents sur le champ de bataille. Heureusement, ça reste très amical avec la majorité d’entre eux. En fait j’ai tout trouvé sur le même stand, et dépensé 16 € pour 8 disques…

Récolte du samedi 29 août.
Récolte du samedi 29 août.

De gauche à droite donc :

  • Robert SchröderFloating Music. Musique « planante allemande, sous le haut patronage de Klaus Schulze.
  • Carl NielsenFlute Concerto. Compositeur Danois
  • ShylloStones and Sand. Un groupe français de rock à la Eagles.
  • Blind Lemon Jefferson. Du blues, et encore du blues.
  • Un album de la « collection » Faces and Places et du rhythm and blues.
  • Jack GreenHumanesque. T.Rex, The Pretty Things et une carrière solo.
  • DonovanColours. Donovan quoi. Je n’avais pas encore de disque de Donovan.
  • Scott Joplin par Joshua Rifkin. Un pianiste classique et controversé et Scott Joplin et son ragtime.

Pas de trouvailles énormes, mais une récolte très sympathique.

La suite, c’est ce dimanche matin. Après installation au vide-greniers, je pars vers d’autres lieux. Pas vraiment utile de chiner à nouveau au même endroit, peu de chance de tomber sur des cartons de disques ayant échappés à notre vigilance le samedi. J’ai quand même apporté 16 disques (dont quelques doubles), vendu 9, ce qui est pas si mal. Mais bien sur, les trucs invendables sont encore sur mes bras. Bref, du vides-greniers ce dimanche matin (j’exclu le n° 3, un seul disque potentiellement intéressant, mais le vendeur en voulait 10€, vous comprenez, c’est des collectors dis la grosse dame assise derrière le vendeur ! Mon c.. des collectors). Enfin bref, sur le premier 3 disques à 0,50 centimes pièce, et histoire de ne pas rentrer bredouille, j’ai pris. C’est sur le second vide-greniers qu’il y a la surprise, et la déception qui va suivre. Un seul stand avec des disques, et je trouve du Fela Kuti. Improbable, je n’avais encore jamais trouvé des disques de cet artiste. Et deux autres albums, le tout pour 10€.

récolte du 30 août.
récolte du 30 août.

Le Francois Béranger, et les deux Bernard Lavilliers sur le vide-greniers numéro un (pour 1,50€, et le voleur de feu est quasi neuf). C’est sur le second que c’est chouette. Parce que Ryuichi Sakamoto (la musique du film Furyo, c’est lui), c’est plutôt sympa et pas forcément courant, que The Inmates c’est du bon garage rock. Mais l’afro funk de Fela Kuti c’est énorme. La joie est là, parce que c’est pas si évident à dénicher. On va relativiser avec le Black President (pochette jaune) qui va devoir être nettoyé à fond. Et la déception c’est l’autre Fela Kuti. C’est en rentrant à la maison que je me suis rendu compte qu’il manquait une des galettes du double album. Enfer et dame nation, faichier, merdre, put1 pourtant je regarde toujours. Mais là, non, trop content, j’ai été inattentif ! Tant pis. 10€ les quatre disques, ça va quand même. Sinon, le Gustav Mahler (par Rafael Kubelik), c’est histoire de prendre un truc sur le vide-greniers ou nous étions vendeur encore ce dimanche. Et 50 centimes, pour un disque en excellent état, c’est bien. Et puis j’aime bien Mahler !

Voila, c’est tout pour aujourd’hui.

4 commentaires sur “Le compte rendu du week-end…

  1. The Inmates : excellent groupe !!! Je les ai vus en concert vers 1984 / 85, j’en garde un bon souvenir 🙂 ! Quant à Mahler par Kubelik, c’est une valeur sûre, et ces Lieder eines fahrenden Gesellen sont de premier choix 😉 !

    1. J’avais déjà la Symphonie N°8 (en CD) par Kubelik. J’aime bien ses interprétations. Et les lieder de Mahler sont splendides.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :