N

Choix cornélien !

Donc, j’ai choisi… de ne pas choisir ! Et donc de vous proposer une petite playlist contrastée, avec un titre de chacun de vos « votes » ! Et pour ne pas me compliquer la vie, le premier titre de la première face de chaque album (vinyle). Du plus « énergique » au plus doux et néanmoins swinguant !

De Nougaro — on ne présente pas Nougaro, athlète des mots et du swing rocailleux, j’aurais pu vous proposer O Toulouse, o combien chanson qui ravive chez moi la nostalgie de 8 années dans la ville rose – à propos, une blague Toulousaine : qu’est-ce qui commence par un A, se termine par un N, et perds ses feuilles en automne ? La réponse en commentaire, si vous ne trouvez pas ! Mais, pour en revenir à O Toulouse, pas de bol, elle n’est pas le premier titre sur la face 1 de l’album chose au pif (cette fois) dans les 5 galettes « Nougaresque » !  En même temps, tout le monde connaît cette ballade (balade) dans les rues de Toulouse, en passant par le Capitole.

Faut-il aussi présenter les New York Dolls ? Glam, Punk, Rock, Travestissement pour une musique et un album franchement jouissif !

En revanche, Harry Nilsson, j’avoue humblement, que en dehors de cet unique album, déniché en vide-greniers, je ne connais pas grand chose. Peut-être un lien de parenté musicale avec Randy Newman (comme le suggère Cristophe dans son commentaire). Mais, je crois quand même que Randy Newman, c’est encore mieux. Même si l’album de Harry Nilsson (produit par John Lennon — et ça s’entend) est plus que plaisant.

Donc : playlist !!!

Sinon, le prochain choix alphabétique, c’est la lettre O, et là ça risque d’être assez simple, je n’ai que 9 albums, tous genres confondus avec des artistes commandant par cette lettre. Et j’ai déjà choisi !

Bon, il est temps, place à la musique !

 

New York Dolls - Harry Nilsson - Claude Nougaro
New York Dolls – Harry Nilsson – Claude Nougaro

 

 

6 commentaires sur “N

  1. Harry Nilsson est la doublure sobre de Joe Cocker 😉
    Les Dolls, 40 ans après, ça reste toujours aussi classieux : j’aime beaucoup, en particulier, le titre que tu as choisi : c’est le tout premier morceau des poupées que j’ai connu, alors forcément…

    1. Comme je l’ai dit, je ne connaissais pas du tout Harry Nilsson (et je pense que je vais quand même piocher son album de reprises de Newman – plus pour Newman que pour Nilsson). Marrant d’ailleurs que tu évoques Joe Cocker (facile d’être plus sobre que lui), d’autant qu’il a aussi repris un titre de Newman (j’en parle d’ailleurs sur le blog : http://joseph-isola.info/Sardequin/randy-newman/) avec la reprise de « You Can Leave Your Hat On ».

      Quant aux Dolls, quel album ! Mais quel album !! Pour l’anecdote, je l’ai déniché dans un vide-greniers sur Aix en Provence, et le plus dingue, c’est que plusieurs autres chineurs de vinyles avaient laissé le disque dans un très beau carton de vinyles. Bon, en même temps, ils ont raflé d’autres pièces bien plus « rares ». Mais je ne peux que les remercier d’avoir snobé cet album absolument génial !

      1. Le premier album des Dolls est assez rare. Il s’est très -très- mal vendu à l’époque, et seul « Too much too soon » a connu un succès d’estime -pas vraiment traduit en ventes élevées cependant-. Pendant tout un temps, ce premier album, au tirage sans doute assez limité, est resté quasiment inaccessible en france, où on ne le trouvait pas facilement quand j’ai commencé à m’y intéresser (cc.1982-83). Donc, tu as quand même eu un peu de chance en le trouvant dans ce beau carton 😉 !
        J’en avais un bien plus rare encore, en pressage japonais très épais, dont la pochette reprenait cette photo : http://latelierdediablotin.fr/WordPress3/2015/11/poupees-new-yorkaises/ Il y avait, notamment, des versions alternatives très brutes de Frankenstein et de Human being, encore plus efficaces à mon avis que les versions « officielles ».
        J’avais aussi le live « Red patent leather » : si tu tombes dessus, tu peux ignorer, le son est très mauvais et le groupe, techniquement, n’est pas très bon ce soir-là. C’est très décevant.

        1. C’est ça qui est bien avec les chineurs de vinyles un peu « snob » ! La rareté ésotérique avant tout ! Merci à eux ! 😉 Par contre, retomber sur des albums de ce calibre en vide-greniers depuis quelques temps, ça relève du miracle ! Les temps changent !

  2. Je pensais à l’album « Nilsson sings Newman » où il y a notamment la chanson « I’ll be home » que Randy Newman chantait sur scène mais qu’il n’a enregistré en studio que quelques années plus tard après Nilsson.

    1. J’ai pourtant parcouru (en diagonale) la « bio » de Nilsson sur Wikipedia, et ça m’a échappé ! Il va falloir que je déniche le disque un jour ou l’autre ! Mais en vide-greniers, c’est pas gagné ! En même temps, il m’a fallu 3 minutes pour le trouver en « téléchargement » sur le net ! 😉

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :