The Most Forgotten French Boy

Deux versions, la version originale des Dogs, tirée de l’album Too Much Class For The Neighbourhood  et celle de Johan Asherton/Stéphane Dambry, hommage rendu à Dominique Laboubée. Très différentes dans l’esprit et même la forme ! C’est d’ailleurs tout l’intérêt d’une reprise, c’est de faire quelque chose de différent et d’apporter une autre vision de la chanson.

 

2 commentaires sur “The Most Forgotten French Boy

  1. Reprise magnifique. C’est marrant, on en revient à ce qu’on disait l’autre fois sur les reprises parfois meilleures que les originaux, et avec ce second titre, je trouve qu’il y a beaucoup plus d’émotion.

    1. Effectivement, la version de Johan Asherton est bien plus émouvante. Et c’est sans doute lié au conteste de l’hommage rendu à Dominique Laboubée, le leader des Dogs . La version originale est dans le pur style garage rock, directe et simple, celle d’Asherton est portée par le souvenir de Dominique Laboubée, qui est quelque part le héros de cette chanson : The most forgotten French boy !

      Dominique Laboubée est décédé à 45 ans, d’un cancer froudroyant…

      L’histoire s’est arrêtée il y a 12 ans, quand Dominique Laboubée s’est effondré sur scène, foudroyé par un cancer. C’était le 25 septembre 2002, Les Dogs débutaient leur première tournée Américaine au « Lucky Dog Music Hall » à Worcester. Ils venaient de jouer « Death Lane ».

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :