Un orage et des disques !

Ça commence par un orage. De quoi se demander si ça vaut la peine de sortir chiner.
Et puis d’un coup d’un seul, tout se lève et le soleil refait son apparition.
Je me décide donc à partir. 8h30 premier vide-greniers donc (28km) et 10 stands en train de s’installer. J’ai attendu un peu, mais bon, ces messieurs dames prennent leur temps. Je file donc au second, 18km plus loin.

Un seul disque pris sur ce vide-greniers – pas grand chose de génial à ramener sur les deux ou trois autres bacs vu.

Stan Getz & Friends - Early Getz (la pochette)
Stan Getz & Friends – Early Getz

6 km plus loin, village de Montfuron, merci au GPS qui me fait passer par un chemin de chèvres… Et là quelques stands sur la place du village (petit, très petit village). Et un vendeur avec 5 ou 6 bacs et des disques intéressants. Beaucoup que j’avais déjà cependant, et d’autres ne me faisant pas vraiment envie. Mais ça aurait pu faire le bonheur de beaucoup de chineurs.

Blue Oyster Cult - Cultosaurus Erectus (la pochette)
Blue Oyster Cult – Cultosaurus Erectus
Canned Heat Boogie With… (la pochette)
Boogie With Canned Heat
Le Pollen - Pierre Barouh (pressage japonais) la pochette
Le Pollen – Pierre Barouh (pressage japonais)

Je ne suis pas retourné au premier…

Petite récolte sympathique.

L’orage est revenu en fin de journée, violent.

15 commentaires sur “Un orage et des disques !

  1. Belle pêche ! Surtout le premier Canned Heat -qui est quand même plus proche du southern blues texan que du british blues 😉 – ! Ils ont compté, un peu plus tard, Harvey Mandel dans leurs rangs, lui qui a failli succéder à Mick Taylor au sein des Rolling Stones -finalement, refusé parce qu’il n’était pas anglais…-. Excellent guitariste !
    Le film Woodstock passé sur Arte la semaine dernière était effectivement en version longue… Très bien d’ailleurs 🙂

    1. Ça fait assez longtemps que je n’ai pas écouté ce disque de Canned Heat. Je ne vais pas tarder à combler cette lacune et je te dis si c’est texan ou british !

      Et je ne connaissais pas cette histoire avec les Stones…

        1. Ah ZZ TOP, pas encore tombé sur des albums du groupe… D’ailleurs si tu as un conseil pour ne pas prendre n’importe quoi au cas où.

          Sin, British Blues pour un groupe américain… Je ne sais plus ce que je raconte…

          1. Pour commencer avec ZZ Top, « Tres hombres », de 1973, est tout-à-fait indiqué… Et comme il s’est bien vendu, il doit être moins difficile à trouver que d’autres 😉

  2. Blue Öyster Cult, sympa !!! Ne jamais oublier la séance d’enregistrement (supposée) de Don’t Fear the Reaper : https://vimeo.com/55624839
    Canned Heat, j’ai découvert dans le film Woodstock (1970, de Michael Wadleigh) qui est passé sur Arte le 16 août. Ne connaissant pas vraiment le groupe (juste de nom), j’ai du chercher sur internet qui était le gros chanteur barbu en t-shirt jaune 😀

    1. Je ne connais pas cet album de Blue Öyster Cult, mais la pochette est grandiose.
      J’ai aussi vu le film Woodstock (j’ai le triple album vinyle), et Canned Heat, c’est du British Blues plus que bon !

      1. D’après ce que je viens de trouver, Arte a passé la version Director’s Cut de Woodstock : on y voit Canned Heat chanter « A Change Is Gonna Come » (non présente dans la version cinéma) … et j’ai vraiment aimé.
        Je n’ai pas regardé le film jusqu’au bout, il fait 3h35 et Arte a commencé la diffusion à 23h20 …

        Hier soir, c’était sur George Harrison en deux épisodes et j’ai tenu bon !

              1. Je suis assez fasciné par la créativité musicale des deux décennies 60->80. J’aurais aimé assister à l’écriture et l’enregistrement des albums de l’époque pour rentrer dans l’esprit des musiciens. Ya vraiment eu des génies à cette époque.

                1. Il faut avouer que les années 80 furent une purge musicalement parlant. Et je ne trouve pas que ça se soit arrangé depuis. Même s’il y a de très bonnes choses. Mais elles sont plus difficile à trouver dans la masse de ce qui peut sortir…

                2. Ya des bonnes choses : Popa Chubby, Danko Jones, Franz Ferdinand, … mais c’est vrai, il faut être particulièrement vigilant pour dénicher un bon groupe ou avoir le gros coup de bol de tomber dessus !

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :